Home » Développement Personnel

Apprenez à dire NON

2 janvier 2013 5 264 views 7 Comments

saying-no

« Heureux et libre est celui qui ose dire non !»
Peter de Genestet – Non

J’entend beaucoup parler du film Yes Man (dans lequel joue Jim Carrey) ces derniers temps, et de l’importance du oui dans un développement personnel. Le oui ouvre des portes, crée des opportunités, vous fait sortir de votre zone de confort. Il constitue une véritable aubaine dans de nombreux cas, en particulier lorsqu’il s’agit de s’ouvrir au monde et d’avancer vers de nouveaux plaisirs. Oser prôner le non dans un article, serait-ce une odieuse volonté d’avancer à contre courant ? Je ne crois pas, il existe en effet de nombreux cas ou le oui peut conduire à des dérives préjudiciables :

  • Fatigue, stress, voir burnout lorsque que l’on refuse de s’accorder des priorités afin de ne traiter que les choses importantes
  • Inefficacité lorsqu’il vous conduit à accepter du travail ou des activités qui prennent le pas sur ce que vous êtes vraiment
  • Difficultés financières lorsque vous vous avez du mal à résister à un vendeur
  • Frustration lorsque vous vous savez pertinemment que vous auriez du refuser

Lorsque nous grandissons, nous semblons oublier notre capacité innée à dire non lorsque cela pourrait nous éviter de nous retrouver dans une situation désagréable. En réalité, nous nous refusons à dire non lorsque dire oui nous paraît inconsciemment plus simple sur le moment. Cela peut être du à une peur d’être rejeté, à une appréhension profonde des réactions de la personne qui se trouve face à vous (supérieur hiérarchique, conjoint, etc.), ou simplement à un acte de manipulation efficacement mené. C’est amusant finalement, nous grandissons en apprenant à dire non à tout ce qui pourrait nous faire avancer, mais en s’efforçant de dire oui à tout ce qui nous met dans l’embarras.

Petite leçon de non

Si vous vous sentez débordés, stressés, en difficulté face au monde qui vous entoure, il est urgent de réapprendre rapidement à utiliser le non à bon escient. C’est un exercice d’une simplicité affolante dont les résultats vous surprendront. Commencez par juger de ce que vous avez la capacité de faire dans une journée ou une semaine et hiérarchisez vos tâches afin de vous assurer de faire le plus important. Lorsque l’on vous demande quelque chose dont vous savez pertinemment que vous n’en tirerez rien de positif ou qui sort de vos priorités, vous pouvez :

  • Simplement dire « désolé, je ne peux pas m’occuper de cela maintenant ». Dîtes le de manière ferme et assurée. Ce n’est probablement pas le conseil auquel vous vous attendiez, mais il fonctionne tellement bien. La plupart de vos interlocuteurs se contenteront de ne rien répondre à cela. N’allez surtout pas plus loin dans l’explication, vous risqueriez de donner l’impression que vous vous justifiez, ce qui est assez mal vu.
  • Si vous n’êtes pas à l’aise avec l’idée d’être ferme et assuré, vous pouvez aussi utiliser le célèbre mais néanmoins efficace « Il faut que je vois si je peux trouver le temps, je reviens vers toi pour te dire ». Cela vous permet d’évacuer le sujet et de ne plus être sous la pression de votre interlocuteur lorsque vous répondrez. Il sera ainsi bien plus simple de dire non quelques minutes plus tard.
  • Si vous ne vous sentez pas qualifié pour le faire, dîtes le ouvertement. Vous redirigerez peut être le travail vers quelqu’un d’autre, ou l’on attendra pas de vous quelque chose que vous n’êtes pas en mesure de fournir.
  • Si vous avez le sentiment que votre interlocuteur vous demande de faire à sa place par manque de confiance en son travail, dîtes lui simplement que vous êtes persuadé de la qualité tu travail qu’il fournira et proposez lui d’essayer sans vous une première fois.
  • Vous pouvez aussi expliciter l’importance des autres tâches sur lesquelles vous êtes pris sans pour autant donner l’impression de vous justifier. Démontrez simplement que ce que l’on vous demande n’est pas prioritaire et n’apporterait pas autant que le reste.
  • Evitez le « non » solitaire qui coupe court à toute conversation. Il mettra inévitablement un froid entre vous et votre interlocuteur qu’il sera difficile de briser par la suite. Ce conseil est encore plus important lorsque l’ont parle de votre vie privée. N’utilisez le « non » tout seul que dans des situations extrêmes ou l’on insiste trop (avec vos jeunes enfants par exemple)

Quelle que soit la situation, ne vous sentez pas obligé de pousser les explications, soyez simplement suffisamment ferme pour donner l’assurance que vous n’êtes pas en train de vous débiner. Si vous avez à faire à des manipulateurs avérés, ne vous laissez pas impressionner par la flatterie ou la colère, restez cohérents avec votre emploi du temps et ce que vous apportera ce que l’on vous demande.

N’en abusez surtout pas

Dernière mise en garde. Le non peut être un poison lorsque vous commencez à vous en servir pour éviter de faire ce qui ne vous fait pas envie sur le moment (sortir prendre un verre alors que vous êtes au chaud chez vous, partir en voyage parce que c’est compliqué à organiser, etc.). La boucle se referme ici. Le film Yes Man est terriblement juste sur l’aspect socialisant et épanouissant du oui ! Les « non » du personnage de Jim Carey vont à l’encontre de sa réussite et l’obligent à rester dans une vie qui ne lui convient pas. N’utilisez le non qu’après avoir jugé de votre emploi du temps et vous être assuré qu’entre toutes les choses que vous pouviez faire à un instant t, celle que vous refusez vous aurait apporté moins que les autres !

Ju

Si cet article vous a été utile, donnez nous un coup de pouce en le partageant le avec votre entourage en utilisant les liens ci dessous

7 Commentaires »

  • Tweets that mention Apprenez à dire NON | WorldEmotions -- Topsy.com said:

    [...] This post was mentioned on Twitter by N. Pène – Fenice, Dev Perso, simply coul, CCi de Narbonne, Laurent Deschryver and others. Laurent Deschryver said: Apprenez à dire NON http://bit.ly/fvi8Dt #developpementpersonnel [...]

  • Pascal said:

    Tiens c’est marrant j’ai enfin regardé ce film (Yes Man) ce weekend et en effet je me suis fait la même réflexion que toi.
    Là où certaines personnes s’enferment dans un NON compulsif qui les empêche de vivre, d’autres personnes sont complètement empoisonnées par l’incapacité de répondre autre chose que OUI.
    Par pure bonté de coeur, par timidité ou par obligation, ce OUI là est clairement néfaste, et je crois que c’est un peu la morale du film qui affirme que même un Yes Man doit savoir dire Non quand il le ressent.
    Excellent article, j’adore la petite leçon de NON.

  • Etienne said:

    Combien de fois je me suis retrouvé dans la situation à dire Oui, juste par pure bonté…

    J’avais besoin de lire cet article. Je suis d’accord avec toi : il faut utiliser le non, mais consciencieusement ! Un non sans réflexion, et sans justification va obligatoirement jeter un froid.

    Ceci dit, pour certaines personnes, dire non restera un exercice difficile, car cela fait appel à la personnalité des gens. Je trouve qu’il faut une certaine dose d’assurance pour assumer le non.

  • Pascal said:

    Je viens de lire cette citation de Stephen Covey mais je ne suis pas sûr de la comprendre. Si quelqu’un a un avis éclairé…

    « It’s easy to say ‘no!’ when there’s a deeper ‘yes!’ burning inside. »

  • Docthib said:

    « C’est facile de dire ‘non !’ quand vous êtes aiguillonné par un (autre) ‘oui !’ au fond de vous »
    Explication de texte : il est plus facile de dire Non sur un projet annexe, quand tu as un autre projet plus motivant qui te guide et t’apprend tes priorités.

  • admin (author) said:

    @ Pascal & Docthib : Je ne suis pas sur de l’explication de texte, elle pourrait être à double sens, tout dépend du contexte selon moi

    @Etienne, le non n’est difficile à assumer que dans les cas ou il est décisif pour votre bien être. Il est en revanche très facle de dire à des tas de choses auxquelles nous aurions du dire oui. Paradoxe humain.

  • Regis said:

    Je me sens mieux depuis que je dis NON quelques fois. Je ne ressens pas de ressentiment de la part du demandeur qui devra trouvé une autre solution moins facile sur le coup. J’ai même l’impression que l’on respecte davantage mon emploi du temps.

Donnez votre avis!

N'hésitez pas à donner votre avis ou à partager vos émotions ci-dessous. Vous pouvez aussi ajoutez un rétrolien sur votre site.