Home » Développement Personnel

Pour quelles raisons travaillons-nous toujours au moins 7h par jour ?

27 février 2012 5 968 views 3 Comments

Temps de travail

Le manque profond de productivité dans les hautes sphères des entreprises n’est surement pas à mettre sur le dos des employés. Après tout, ils sont aujourd’hui piégés dans un mode de fonctionnement unanimement accepté autour du monde : une journée de travail durera toujours de 7 à 14 heures selon le niveau de responsabilité et de salaire. Plus spécifiquement, il est établi qu’un cadre  travaillera toujours plus qu’un non-cadre (ce n’est pas toujours vrai en pratique), et qu’il augmentera sa disponibilité et ses horaires au fur et à mesure qu’il montera les échelons de la hiérarchie.  Que se passe-t-il alors lorsqu’un employé termine les tâches qui lui incombent en quelques heures ? La réponse peut sembler provocante mais n’en est pas moins réelle pour autant : il comble son temps par des

activités sans grand intérêt afin de se conforter dans l’idée qu’il mérite bien le salaire qui lui est versé à la fin du mois. C’est ainsi que naissent les réunions inutiles, les instants d’égarement sur internet, les documents papiers que personne ne lira jamais et les longs moments de masturbation intellectuelle sur des sujets pourtant si insignifiants.

Le constat est malheureusement le même pour la majorité des personnes ayant choisi de monter leur entreprise. Volontairement persuadés de ne devoir en aucun cas compter leurs nuits passées à travailler et que tout espoir de succès les oblige à travailler plus que ne le font les employés classiques, les entrepreneurs procrastinent et produisent généralement une quantité affolante de documents dénués de tout sens. Est-il réellement possible de croire que chaque personne sur notre planète ai besoin de travailler un nombre d’heure précis et constant pour réaliser n’importe quelle tâche, et ce quel que soit son domaine d’intervention ?

Voici une histoire illustrant parfaitement ce principe. J’ai commencé le conseil dans une firme internationale reconnue au sein de laquelle j’ai passé deux années de ma vie. L’une des missions classiques de ce métier consiste à réaliser des audits stratégiques rapides d’entreprises devant servir de support d’aide à la décision pour des fonds d’investissement désireux des les acquérir. Ces missions sont réalisées dans des délais relativement courts allant d’une à trois semaines. En conséquence, il avait été clairement établi que ce type de missions demanderaient un investissement de temps conséquent pour quiconque s’y attaquerait, j’ai ainsi vu des jeunes consultants travailler près de 200 heures en deux semaines pour arriver à bout de certaines problématiques, et expliquer qu’il ne pouvait en être autrement.

Alors que je venais de changer d’employeur, ma première mission s’avéra être une de ces revues à la réputation terrible. Je décidais alors de me fixer sur 10 heures par jour pour arriver à mes fins, soit 100 heures en deux semaines, moitié moins que mes anciens collègues. Le résultat fut tellement satisfaisant que je me permis de terminer le projet suivant une semaine à l’avance, avec un succès relativement équivalent.

Dans la mesure du raisonnable, l’esprit humain est capable de s’adapter aux délais qui lui sont fixés. Une tâche paraît bien plus complexe et importante si l’on décide d’y passer beaucoup de temps. Cela explique pourquoi beaucoup d’entre vous se sentent beaucoup plus efficaces sous la contrainte : diminuer le temps imparti à une tâche de manière conséquente vous oblige à vous focaliser sur l’essentiel, à épurer votre travail. Cet article n’est bien entendu qu’une constatation quelque peu provocante, dont l’objectif est de vous ouvrir l’esprit à plusieurs exercices d’efficacité dont je parlerais dans les mois à venir. Pourquoi? Pour vous aider à libérer le plus de temps possible pour vivre pleinement bien sur!

Ju

Si cet article vous a été utile, donnez nous un coup de pouce en le partageant le avec votre entourage en utilisant les liens ci dessous

3 Commentaires »

  • Fajr Breeze said:

    c’est ainsi que veut les têtes du monde.. pour ceux qui restent au bureau à ne rien faire, pourquoi ne pas essayer de faire quelque chose de productif au lieu de faire passer le temps..

  • Du développement personnel "So 2010" | WorldEmotions said:

    [...] Pour quelles raisons travaillons-nous toujours au moins 7h par jour ? Ne vous êtes vous jamais dit qu’il était étrange que chaque personne, sans distinction d’efficacité et de compétences, se retrouve à travailler précisément 5 jours par semaines pendant au moins 7 heures? D’où sort ce principe tant imprégné dans notre monde moderne? Cet article fut l’un des premiers que j’écrivis après avoir découvert le très contesté « The 4 hours workweek ». Une réfléxion  sur mon épanouissement enfouie au fond de moi depuis bien longtemps sur laquelle j’arrivais enfin à mettre des mots : L’article se trouve ici [...]

  • Michael said:

    Tu as totalement raison, j’ai remarqué que plus j’ai de temps moins j’en fais…

    En ce moment, j’expérimente l’écriture d’article tous les matin en 20 minutes… pas facile mais je ne peux pas dépasser les temps impartis parce que sinon je loupe mon train!

    Je trouve ça très stimulant, on verra ce que ça donne à long terme.

Donnez votre avis!

N'hésitez pas à donner votre avis ou à partager vos émotions ci-dessous. Vous pouvez aussi ajoutez un rétrolien sur votre site.