Home » Changement et accomplissement, Développement Personnel

Le développement personnel selon FightClub

6 mai 2011 14 077 views 11 Comments

Ne vous mentez pas à vous-mêmes si vous voulez avoir une véritable valeur vis-à-vis des autres. Comme je l’expliquais récemment dans l’article « il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis » chaque être humain se trouve profondément conditionné tour à tour par ses parents, son éducation scolaire, les médias, son entourage puis son milieu professionnel. L’environnement dans lequel nous vivons prédéfini une image précise de ce qui est beau, de ce qui est socialement acceptable et de ce qui peut nous rendre heureux. Nous suivons une procédure qui ne correspond finalement qu’à une minorité d’entre nous en intégrant à des moments précis de notre vie un travail, une femme, des enfants puis une retraite bien méritée (bien que de plus en plus tardive). Finalement, assez peu d’êtres humains ont choisi d’être ce qu’ils sont par pure passion.

fightclub

J’ai revu récemment le film Fight Club qui raconte l’histoire d’un est un employé de bureau, sous-directeur expert en assurances et en accidents de voitures. Trentenaire célibataire, souffrant d’insomnie chronique et désillusionné par la vie, il recherche une façon de s’évader de son existence monotone et qui va créer un cercle exclusivement composé d’hommes, axé autour de combats ultra-violents se déroulant dans les sous-sols du bar. En y prétant attention, j’ai réalisé que ce film portait quelques messages intéréssants et relativement en adéquation avec mon mode de pensée, la citation suivante en est la parfaite illustration.

“Je vois ici les hommes les plus forts et les plus intelligents que j’ai jamais vu; je vois tout ce potentiel; et je le vois gâché. Je vois une génération entière qui travaille à des pompes à essence, qui fait le service dans des restos, ou qui est esclave d’un petit chef dans un bureau. La pub nous fait courir après des voitures ou des fringues, on fait des boulots qu’on déteste pour se payer des merdes qui ne servent à rien. On est les enfants oubliés de l’Histoire mes amis, on n’a pas de but ni de vraies place, on n’a pas de Grande Guerre pas de Grande Dépression. Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression: c’est nos vies. La télévision nous a appris à croire qu’un jour on serait tous millionnaires, des dieux du cinéma ou des rockstars, mais c’est faux et nous apprenons lentement cette vérité: on en a vraiment vraiment plein le cul….” – Tyler Durden

Et si ce film sur la descente aux enfers d’un homme sur fon de schizophrénie chronique était en réalité porteur d’un message profond : oublier tout notre conditionnement et porter un coup fatal aux absurdités qui hantent notre vie de tous les jours ? Quelques citations supplémentaires pour appuyer mon point :

« Vous n’êtes pas votre travail, vous n’êtes pas votre compte en banque, vous n’êtes pas votre voiture, vous n’êtes pas votre portefeuille, ni votre putain de treillis, vous êtes la merde de ce monde prête à servir à tout. » – Tyler Durden

Beaucoup d’entre nous esperent résoudre leurs problèmes en s’enrichissant, pensent qu’ils iront mieux une fois qu’ils auront acheté le dernier appareil photo à la mode, la dernière voiture et qu’ils auront les moyens de s’endetter pour acheter un appartement. Mais dans le fond, que voulez-vous vraiment ?

Ma situation ? Bien entendu, j’ai suffisament d’argent pour ne pas être dans le besoin, je m’achete des vetements dans lequels je me sens bien et confiant, et je conduis une voiture qu’on pourrait qualifier de… décoiffante. Mais peu importe, ces choses ne sont pas une fin en soi, elles ne l’ont jamais étées. Elles sont simplement confortables et ne sauraient me rendre heureux à elles seules. Ce que je veux vraiment ? Parcourir le monde, vivre des experiences inoubliables et extraordinaire qui m’aideront à ne pas regretter ma vie, créer des liens forts avec des personnalités variées, apprendre, faire partager ma foi en notre capacité à améliorer notre monde. Voila ce que je veux vraiment.

Peu importe ce que vous voulez, peu importe que cela ressemble à ce que je viens d’énoncer, nous sommes tous différents après tout, mais je ne le repeterais pas assez, vivez pour ce que vous voulez avec votre cœur, pas pour ce que notre conditionnement social vous dit de vouloir. Si vous avez un esprit rock, soyez une rock star et n’écoutez pas ceux qui vous diront que c’est impossible ou qu’il faut acheter une guitare Gibson pour être une rockstar. Si vous voulez être un votre propre patron, faîtes le sans hésiter mais ne le faîtes pas au détriment de tous vos principes parce que les autres le font ainsi. Sans tomber dans le parasitage, soyez humain, soyez vrai, soyez ce qui vous rend heureux et rien d’autre. (à ce sujet, lisez impérativement ma méthode pour trouver votre raison d’être qui aura au moins le mérite de vous ouvrir le cœur )

Cette dernière mention du film résume plusiuers grands principes du développement personnel sur lesquels quelques auteurs peuvent écrire des pavés de plus de 300 pages :

« Si vous lisez ceci, alors cet avertissement est pour vous. Chaque mot que vous lisez de ce texte inutile est une autre seconde perdue dans votre vie. N’avez-vous rien d’autre à faire ? Votre vie est-elle si vide que, honnêtement, vous ne puissiez penser à une meilleure manière de passer ces moments ? Ou êtes-vous si impressionné par l’autorité que vous donnez votre respect et vouez votre foi à tous ceux qui s’en réclament ? Lisez-vous tout ce que vous êtes supposés lire ? Pensez-vous tout ce que vous êtes supposés penser ? Achetez-vous ce que l’on vous dit d’acheter ? Sortez de votre appartement. Allez à la rencontre du sexe opposé. Arrêtez le shopping excessif et la masturbation. Quittez votre travail. Commencez à vous battre. Prouvez que vous êtes en vie. Si vous ne revendiquez pas votre humanité, vous deviendrez une statistique. Vous êtes prévenu… » – Tyler Durden

Si cet article vous a été utile, donnez nous un coup de pouce en le partageant le avec votre entourage en utilisant les liens ci dessous

11 Commentaires »

  • stéphane said:

    ah, je vois que tu mêle des choses qui seraient pour moi plus de l’ordre de la thérapie que du développement personnel….
    je vais essayer d’écrire sur ce sujet sur mon propre blog…

    très bon article cependant à l’incitation au changement et à prendre sa vie en main !
    S

  • Axel said:

    Fight Club, que de souvenir.

    Ce film laisse vraiment à réfléchir, il met vraiment en avant notre « personnalité » que l’on assume pas à cause de la peur du jugement induit par la société.

    En tout cas j’invite ceux qui ne l’on pas vu à le voir, car c’est un film qui marque et c’est une référence en son genre.

  • Monalisa lebonheurpourlenuls said:

    Hum ! J’aime vraiment toutes ces citations de Tyler Durden.

    Il me fait bien rire ce paragraphe qui botte le cul du lecteur qui est tombé dessus !

    Quand à cette idée que la vie est une lutte ou il faut se battre et prendre des coups, c’est un peu trop bourré de testostérone pour moi…

  • guillaume de komment devenir riche said:

    La vie est faite pour vivre ses rêves :)

    Question=>c’est quoi ta voiture décoiffante? :)

  • Julien (author) said:

    @ Guillaume, une audi A4 cabriolet (c’est ça qui décoiffe)

  • fabrice said:

    Tiens, faudrait que je le regarde à nouveau ce film!
    Il m’avait pas laissé un souvenir terrible, je devais pas être très en forme ce jour là!

  • Charles said:

    J’ai la même vision des choses que toi : vivre une vie extraordinaire.

    On emporte pas sa villa ou sa ferrari dans la mort, mais tous les souvenirs qui composent notre vie.

  • Jérôme said:

    Excellent !
    Un article qui donne sacrément la pêche !
    Merci.
    J’ai adoré le film, vraiment profond :-)

    J’ai d’ailleurs décidé de créer ma société en écoutant mon coeur et en allant à l’encontre de beaucoup des conseils de mon entourage.
    On verra, j’ai tout à y gagner :-)

  • Julien said:

    Ciao! Je suis tombé sur ton blog par hasard.

    Sympa tes articles, ils changent de ce que l’on peut lire sur le dvp perso.

    Pour cet article? Parce que je Sur- KIFFE Fight club et sa philosophie.
    Vu, revu, rerevu. Je ne m’en lasse jamais.

    Bonne continuation.

    Cordialement,

    Julien

  • Guy said:

    Merci. Il est vrai que ce monde n’est qu’un formatage à des fins économiques où les plus cons d’entre nous, Dieu sait s’ils sont nombreux, oeuvrent pour la pérennité d’un système dans lequel ils ne s’y retrouvent guère in fine. Les questions que l’on doit se poser sont: pour quoi travaille-t-on? pour acheter des merdes et encombrer les déchetteries? des merdes qui ne satisfont point l’Etre une fois que l’on en est devenu les propriétaires? c’est là, c’est acheté, c’est « consommé ».. ça traîne, ça fait chier, on finit par marcher dessus ou se blesser avec et on le jette.. qui remarque ça? pas grand monde. Je sais, certains me diront qu’en consommant l’on crée des emplois; des emplois pour quoi? pour se payer l’essentiel? non, pour permettre aussi à celui qui vient de trouver un emploi de passer une grande partie de son salaire à acheter à son tour des merdes qui ne le rendront pas plus heureux malgré le lavage de cervelle publicitaire. C’est pour ces raisons que les humains traînent un peu pour se révolter malgré ce que l’on peut voir, surtout dans le monde occidental, car chacun sait, au fond de lui, qu’il est bien loin de manquer de l’essentiel.. tout le monde râle, gueule, mais .. »tant que ça ne va pas plus mal!.. » Ce n’est pas le système qui est à remettre en cause, c’est notre état d’esprit, notre faculté à Etre plutôt qu’à paraître c’est à dire, avoir pour être « digne » de faire partie d’un groupe de gens ridicules sans cervelles qui ne s’aiment pas mais qui se concurrencent; un concept d’exclusion diabolique où l’on est tenté de dépenser l’argent que l’on n’a pas (ainsi est né le business du crédit et des intérêts usuraires qui vont avec). Si les gens pensaient à çà, ils verraient ô combien ils sont pathétiques..et les plus intelligents qui dirigent le monde, en profitent.. comment leur en vouloir? les gens sont cons, il faut en profiter!!

    Il ne tient qu’à chacun d’entre nous d’arrêter d’être con mais çà, c’est une autre histoire.

Donnez votre avis!

N'hésitez pas à donner votre avis ou à partager vos émotions ci-dessous. Vous pouvez aussi ajoutez un rétrolien sur votre site.