Home » Changement et accomplissement, Développement Personnel, Relations humaines

Il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis !

25 avril 2011 12 286 views 16 Comments

Je ne compte plus le nombre de fois ou l’expérimentation a fini par terrasser les grands principes que les stars du développement personnel passent leur vie à nous inculquer. Mais cette fois-ci, je tombe de haut, tout du moins de plus haut que ce à quoi la vie m’avait habitué. Petit retour en arrière.

soi-meme

Il y a maintenant un an, je commencais à m’interesser plus en profondeur à un sujet passionnant : le langage corporel. Nombreux sont ceux qui ont écrit sur le sujet et se sont amusés à détailler les significations possibles de chacun de vos mouvements de sourcils. Quelle découverte extraordinaire, mon inconscient fait passer un tas d’émotions et de sentiments de manière non verbale à mes interlocuteurs. Croiser les bras traduirait une protection ou un ennui, ma posture traduirait ou non un interet pour quelqu’un. Toutes ces données inconscientes sont souvent perçues et montrées par les auteurs commes des « faiblesses », des manquements qu’il faut savoir contrôler pour offrir une image idéalisée de soi. En soi, j’ai longtemps cru à tout cela, j’ai même été plus loin en réfléchissant à la manière dont nous devons tous contrôler nos émotions. Quand j’y réfléchis, tout cela faisait sens, et fait probablement encore écho dans vos esprits. Pourtant…

Etre soi-même ?

Pourtant, je commence à me dire que toutes ces choses ne sont que des foutaises, des recettes de personnes qui ne se rendent pas encore compte de l’impact que peut avoir ce processus de reserve sur eux et sur ce qu’ils dégagent. Difficile à avouer, mais je réalise que ce contrôle que j’ai réussi à m’imposer m’a rendu froid, reservé, sans émotions. Les gens n’arrivent plus à me cerner, mais cela les dérange terriblement, cela peut aller jusqu’à me donner un air désintéréssé dans des situations ou mon esprit devrait être en phase complète.

J’en reviens donc à mes fondamentaux : ne pas chercher à contrôler ce que je suis pour apparaître tel que je devrais être MAIS être simplement moi-même. Je vais même pousser le raisonnement et vous dire que vous n’êtes jamais plus désirable, intéréssant et cool que lorsque vous êtes authentique à 100%.

Allez-y, rétorquez-moi tout de suite que certains d’entre vous n’aiment pas ce qu’ils sont, qu’ils ne s’aiment pas, qu’ils n’ont pas confiance en eux, qu’ils ont honte d’eux-mêmes, que leur vie n’a pas de sens, ou tout autre raison qui vous pousserait à ne surtout pas être vous-même. Mettons les choses au clair :

  • Vous êtes né vous-même pour être vous-même
  • D’ailleurs, vous passerez votre vie à être vous-même
  • Cependant, vous avez été conditionné par une multitude de croyances
  • Ces croyances affectent la vision que vous avez de vous et la manière dont vous vivez votre vie
  • Aucune de ces croyances n’est une réalité, vous êtes le seul à pouvoir choisir la manière dont vous voulez vivre votre vie

Soi-même ?

Une distinction évidente s’impose entre ce que vous êtes vraiment (vos rêves, vos désirs, votre caractère) et l’image que vos croyances vous donne de vous-même (qui varie selon les cultures, les milieux sociaux, l’entourage, etc.). Je ne peux pas être ces deux choses à la fois. La seule chose dont je sois sur, c’est de vouloir vivre le plus d’experiences plaisantes et heureuses qu’il soit et d’éviter au maximum ce qui me rend malheureux. Ce sont mes experiences qui déterminent ce qu’est ce « moi-même ». Ce sont les expriences de ma vie et leur impact sur mon bonheur qui déterminent si je suis en train de m’attacher à des croyances pour être ce que l’on attend de moi.

Nous avons tous entendu des personnes influentes nous dire :

  • « Les filles biens ne parlent pas comme ça, soit-une fille bien »
  • « Les mecs ça ne pleure pas, arrete de pleurer »
  • « Un bon employé agit comme cela, ne fait pas ce genre de choses, pense de cette manière »

Ces phrases sont des poisons qui créent un lien absurde entre votre comportement et votre identité. La réalité, c’est que je peux être moi-même quel que soit mon comportement. Je peux parler comme je l’entends je serais toujours moi-même, si l’on me voit pleurer un jour, je serais toujours moi-même. Votre identité ne varie pas selon vos comportements. Pourtant la fille qui parle de manière crue se sent mal car elle n’est pas dans son rôle. Le mec qui pleure se sent mal parce qu’il n’est pas dans son rôle.

Ce n’est pas votre comportement qui vous rend si peu attirant ou inintéressant, ou froid et peu receptif, c’est le fait que vous n’assumiez pas votre comportement parce que vos codes vous expliquent qu’il n’est pas juste. Honnetement, n’avez-vous jamais craqué sur une fille au langage parfois déviant, ou sur un homme à fleur de peau ? N’avez-vous jamais trouvé que ces personnes qui font ce qu’elles veulent quand elles le veulent dégageaient quelque chose d’extraordinaire ?

Arrêtons de vouloir nous contrôler, juste pour voir

Vous aurez tout ce que vous avez toujours voulu avoir si vous acceptez de lâcher vos croyances, de laisser à l’abandon tout ce qui se traduit par une experience malheureuse : pensées négatives, habitudes, croyances. En sommes, arretons de chercher à tout contrôler sur nous même. Le contrôle genere des experiences désagréables et nous fait perdre toute authenticité.

A compter d’aujourd’hui, je ne vais donc plus faire pour progresser, je vais arreter de faire toutes ces choses qui font obstacles à ce que je suis. Fini le contrôle de mon langage corporel, fini le contrôle de ce que je dis, je vais tâcher de donner une part plus importante à ce que je suis réelement. Je vous conseille d’ailleurs d’essayer aussi. Expérimentons et n’oublions jamais

Si cet article vous a été utile, donnez nous un coup de pouce en le partageant le avec votre entourage en utilisant les liens ci dessous

16 Commentaires »

  • Paul-Henri said:

    Excellent billet. Il faut oser être soit même et accepter la construction qui nous a fait tels que nous sommes.

    La solution est dans le lâcher prise, cela fonctionne de manière extraordinaire.

  • Axel said:

    Bravo ! je ne peut qu’approuver l’intégralité de cet article vraiment clair et incisif et qui résumerais bien beaucoup de théorie sur la communication :)

    On nous demande toujours d’être nous même. Nous pensons que ce fameux « nous » est celui dont les gens ont habitude de voir. En fait et c’est là toute la problématique, c’est qu’il s’agit de celui qui sommeil en nous, celui dont nous avons toujours rêvé d’être mais qui se cache par peur de s’exprimer dans une société dont il ne comprend pas bien les rouages.

    Après comme tu le dis, au début, étudier le langage corporelle c’est bien, comprendre comment calibrer notre voix… Mais au final, tout ces éléments ne sont que l’image du choix que nous avons fait entre le « vrai nous » et le « nous apeuré ».

    En étant apeuré il est légitime de vouloir chercher à contrôler son langage corporelle puisque nous voulons « nous » cacher et faire comme si nous étions « nous même ». Par contre quelqu’un qui s’aime, se respecte, sais ce qu’il veut et qui s’est demandé comment l’avoir, ne cherchera pas à trouver sa posture, si il doit regarder dans les yeux, faire des pauses…, cela viendra au naturellement et par expérience.

    Dé-lors que l’on cherche à contrôler l’un des élément de communication, d’une, on perd la trame de cette dernière mais en plus on manque de cohérence par rapport aux autres qui ne vont pas dans la même direction. Difficile de faire plus faux.

    Comme tu le dis, il faut travailler sur soi et savoir se lâcher. Pour ça, je conseille par exemple le théâtre d’improvisation car je trouve ça débloque beaucoup et ça permet de pouvoir s’affirmer plus facilement et de moins réfléchir sur ce que l’on dit.

  • Calou said:

    *Like* :)

  • Marie said:

    spontanéité

  • Le développement personnel selon FightClub | WorldEmotions said:

    [...] véritable valeur vis-à-vis des autres. Comme je l’expliquais récemment dans l’article « il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis » chaque être humain se trouve profondément conditionné tour à tour par ses parents, son [...]

  • Fajr Breeze said:

    Très bonne réflexion, je tire mon chapeau !

    Pour progresser il ne faut pas singer des théories mais se baser sur ses expériences internes couplées avec les externes.

  • Un peu de lecture | WorldEmotions said:

    [...] Il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis ! [...]

  • Seirei said:

    Synchronicité ou loi d’attraction, je ne sais pas mais je suis en plein dedans.

    Voilà ce que j’ai découvert durant « mon processus de vie »… Il y a le moi en société et le moi personnel.

    Je suis des « moi » différents car la société est une jungle.

    J’utilise des moyens de défense tel que l’influence, l’empathie ou le charisme pour pouvoir justifier ma présence parmi vous.

    Mais si je ne voyais pas la société comme une jungle, je n’aurais pas besoin de mes défenses et j’utiliserai mon temps pour m’épanouir plutôt que me protéger.

    Cela me rappelle la matrice de « la théorie des jeux ». Il est bénéfique, d’un point de vue personnel, d’acquérir des comportements qui nous valoriserons par rapport à l’autre mais il le serait d’autant plus si nous partageons nos sentiments, expériences, état de vie pour pouvoir être en « résonance » avec nos congénères et donc finalement juste être « soi-même ».

    Être soi-même n’est pas facile. Avant, nous devons passer par le processus d’accomplissement. Cicatriser nos plais. Bien se connaître en ayant expérimenté des situations de vie particulière, des voyages, des rencontres et cela prend du temps. Nous ne pouvons nous réveiller du jour en lendemain en disant :

    « Tiens, j’évolue ! »…

    Finalement être soi-même si l’on ne se connait pas revient à n’être qu’une projection des autres.

  • Thomas said:

    Yeeees !!!! Cela faisait longtemps que je ne lisais plus tes articles. Un bref mot pour te dire que cet article, c’est du tout bon !! Casser nos croyances. Ouvrir notre champ des possibles. J’aime !

  • Julien (author) said:

    C’est finalement assez à contre-courant de ce qui se raconte partout, mais le développement personnel est assez contradictoire sur certains points. Seule véritable arbitre : l’experience ! Content que l’article t’ai plu!

  • pligg.com said:

    Il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis ! | WorldEmotions…

    Je ne compte plus le nombre de fois ou l’expérimentation a fini par terrasser les grands principes que les stars du développement personnel passent leur vie à nous inculquer. Mais cette fois-ci, je tombe de haut, tout du moins de plus haut que ce à quo…

  • Confession d’un accro du développement personnel : Révolution Personnelle said:

    [...] Vous risquez d’être plus humble [...]

  • Sandrine said:

    Et oui, c’est « l’ici et maintenant », être en conscience présent à soi-même et aux autres. Pas toujours aisé à appliquer, mais lorsque l’on y arrive, quel sentiment de bien- »être » ou d’ »être » tout simplement. Et c’est une « invalide » des émotions qui vous le dit… Un avion pouvait bien atterrir sur mes pieds, il ne m’aurait même pas décoiffée fut un temps. Du moins en apparence ! Et si l’ »Autre » m’interpelle de plus en plus, son « opinion sur moi » n’a plus la même importance qu’auparavant. Je dois grandir… et vos articles, à leur façon, m’y aident !

  • Réaliser vos rêves ? Entrez dans un fight club! | The Life List said:

    [...] véritable valeur vis-à-vis des autres. Comme je l’expliquais récemment dans l’article « il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis » chaque être humain se trouve profondément conditionné tour à tour par ses parents, son [...]

  • The Life List – Réaliser vos rêves ? Entrez dans un fight club! - The Life List said:

    [...] véritable valeur vis-à-vis des autres. Comme je l’expliquais récemment dans l’article « il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis » chaque être humain se trouve profondément conditionné tour à tour par ses parents, son [...]

  • badjesusleretour said:

    Bonjour,

    Je débarque avec presque deux ans de retard sur ce billet, que je trouve très intéressant car je commence à m’intéresser au langage du corps depuis quelques semaines. C’est un des rares articles que j’ai trouvé qui parle du langage du corps de façon négative et qui n’est pas là pour vendre un produit. Une seule question pour l’auteur qui intéressera tout le monde je pense : Votre technique de non contrôle sur votre corps a t’elle ponctionnée ? Merci d’avance de votre réponse. ++

Donnez votre avis!

N'hésitez pas à donner votre avis ou à partager vos émotions ci-dessous. Vous pouvez aussi ajoutez un rétrolien sur votre site.