Home » Développement Personnel

Il va falloir songer à arrêter de me lire

25 février 2011 5 534 views 18 Comments

Impressionnant ce titre non ?

Après s’être mis mettre à dos tous les gens pleins de bonnes intentions il y a quelques jours (grâce cet article), voilà que le petit jeunot va nous expliquer qu’il faut plus lire ce qu’il écrit. Ca ne lui réussit pas de ne pas partir en voyage pendant plusieurs mois d’affillé.

La réalité, c’est que je profite simplement de ma lancée pour prendre quelques minutes et vous rappeler un principe essentiel. Peut être le seul principe qui vous permettra d’être pleinement épanoui et heureux : votre vie, vous la construirez en agissant, pas en lisant des articles de développement personnel.

Oui je sais, ce jugement est bien trop simpliste. Lire vous apprend tout un tas de choses, ou du moins vous ouvre les yeux sur le monde et la diversité des modes de pensée que l’on peut y trouver. Mais rien ne peut contredire l’idée qui veut que l’apprentissage sans expérimentation n’a qu’une valeur très limitée. Réfléchissez y sérieusement un instant, parmi tous ces conseils que vous avez pu lire dans vos livres, sur nos blogs ou n’importe ou ailleurs, combien en avez vous mis en application de manière effective et prolongée ? Serieusement ?

Mon titre volontairement provocateur a en réalité une vertue : vous faire réaliser que la lecture est un premier pas dans votre développement, mais qu’elle ne devra jamais être le dernier. Le développement personnel ne doit pas devenir un moyen de vous échapper de votre quotidien en évitant de régler vos problèmes pour vivre dans la fantaisie et les promesses de nos écrits. Je refuse que vous dévoriez mes articles pour cacher votre inaction. Je refuse de vous retrouver dans 10 ans avec une vie finalement très inchangée au prix d’un investissement de temps démesuré.

La spirale de la lecture sans fin

lire

Avez-vous déjà connu une de ces personnes qui passe sa vie à lire tout ce qu’il est possible de lire sur le développement personnel. Certains anglo-saxons que j’ai eu la chance de connaître sont de vrais malades du sujet. Ils ont tout lu, connaissent par cœur les blogs de tous les grands noms du sujet et participeraient volontiers à tous les séminaires qui passent dans leur ville si ils en avaient les moyens. Pourtant, en y regardant de plus près, vous et moi n’avons finalement que très peu à envier à ces férus du développement si ce n’est une armoire pleine de livres aux titres positifs et accrocheurs.

C’est finalement d’une facilité déconcertante de se laisser porter par les pensées positives des milliers d’écrits que l’on peut trouver sur le sujet et de laisser ses problèmes personnels de coté. La lecture intempestive permet de vivre dans l’illusion mais nous éloigne peu à peu de l’action, de la vraie vie. A mon grand regret, on trouve d’ailleurs de plus en plus d’ouvrages facilitant cette tendance. Ces livres qui remplacent le conseil facilement actionnable par une série d’histoires de succès inouïes, qui promettent sans honte des résultats faciles et rapides. La lecture permet d’atteindre des sommets de motivation et d’excitation élevés. Qui des lecteurs de Tim Ferris n’a pas réagit à outrance en refermant pour la dernière fois les pages de la semaine de 4 heures ?

Je ne dis pas que le développement personnel est fondamentalement mauvais, je dis simplement qu’il devient un parasite dans votre vie le jour ou la lecture de principes stimulants prend le pas sur l’experience. Lorsque les résultats tangibles de votre développement personnel ne se font pas ressentir, vous manquez probablement d’action.

Ne vous meprennez pas sur les raisons qui me poussent à écrire

Ce n’est pas le fait que vous me lisiez qui m’inquiete, c’est le fait que vous fassiez une overdose de développement personnel. Que vous froliez l’intoxication à force de vous goinfrer de principes sur le bonheur sans pour autant jamais réussir à être heureux. Il faut absolument que vous preniez conscience du fait que n’écris pas pour que vous vous contentiez de me lire. J’écris parce que j’ai l’espoir de vous aider à progresser, à changer, à vous affirmer. J’aimerais que chacun de mes titres d’articles se transforme en action concrète et quantifiable de votre part. J’aimerais que vous réalisiez que vos progrès ne sont le fruit que de vos actions. Je ne suis pas un gourou dont les mots magiques vont transformer votre vie, je ne fais qu’alimenter et inspirer vos progrès. Soyons clairs, si vous pensez que mes écrits sont suffisants pour vous faire vous épanouir, Il va vraiment falloir songer à arreter de me lire.

Ju

Si cet article vous a été utile, donnez nous un coup de pouce en le partageant le avec votre entourage en utilisant les liens ci dessous

18 Commentaires »

  • Tweets that mention Il va falloir songer à arrêter de me lire | WorldEmotions -- Topsy.com said:

    [...] This post was mentioned on Twitter by Dev Perso and Nicolas Pène, WorldEmotions. WorldEmotions said: Il va falloir songer à arrêter de me lire: Impressionnant ce titre non ? Après s’être mis mettre à dos tous l… http://bit.ly/hU4PxE [...]

  • Pascal said:

    WorldEmotions, demain j’arrête.
    Mais non, c’est comme le tabac, quand on a commencé on ne peut plus s’en passer…

  • attaquerapide said:

    Il faut lire et agir, les deux sont compatibles.

    Sinon plus techniquement tu as oublié le lien vers ton précédent article au début de celui-ci. Je ne voudrais pas que tu perdes des lecteurs vers l’autre article provocateur mais efficace.

  • Calou said:

    « J’aimerais que chacun de mes titres d’articles se transforme en action concrète et quantifiable de votre part.  »

    Ok, concret et quantifié. Je prends celui-ci, j’arrête de lire! (toute façon je suis l’intru de ce blog)

    Bref, stop, du moins jusqu’à temps d’être tout à fait sûre que tu appliques MON principe simple et uni<ue : la relecture)

  • Pock said:

    Je suis parfaitement d’accord. La difficulté, je pense, est que la lecture (et internet, et autres activités solitaires) est un monde étanche du monde de l’action.

    Pour passer dans l’autre monde j’ai mis beaucoup de temps et pourtant ceci se résume à quelque chose de très simple : il faut une action extérieure. Un humain au courant (ami, coach, psy, …) est capable de transformer des réflexions en actions.

    Je n’ai pas trouvé d’autre solution, la méthode à suivre est donc après la lecture d’un article vraiment motivant de rencontrer un ami et de lui en parler.

  • Marie said:

    Pourquoi ne pas laisser le blog en friche ? Cela serait un moyen de valider par l’expérience. (arrêtez de me lire, j’arrête d’écrire) et observer la fluctuation du nombre de lecteurs..

  • jérôme said:

    Merci et excellent !
    En 2 articles tu me fait t’apprécier.
    Cette façon de politiquement incorrect de dire les choses mais qui est beaucoup plus parlant.

    j’ai eu une grandes discussions sur ce sujet hier soir sur tu es pas au courant de ce qui c’est passer en lybie avec des yeux genre « la vache » 7

    je leur expliquer ma visions des infos, et que si une informations est importante j’en serais automatiquement au courant, ce qui fus le cas avec eux! Que cela m’éviter de perdre mon temps et de déprimer devant ma télé. etc…

    ta phrase,
    «  »Ce n’est pas le fait que vous me lisiez qui m’inquiete, c’est le fait que vous fassiez une overdose de développement personnel. » »

    est applicable dans son ensemble de l’information, internet est un super outils mais au lieu d’être des moutons télévisuels, on devient des moutons internet à cause de se trop plein d’information. La seul différence c’est que sur internet nous avons encore notre liberté !

    Et qu’il faut se limité à l’accée de nos mails / facebook /tweet et j’en passe !

  • ChrisToonet said:

    Ah oui çà commençait à me tourmenter aussi ! je me sens proche de Pock ! il va falloir que je me trouve un « mentor » !

  • Fajr Breeze said:

    Pour être franc, j’ai bien aimé cet article :) Beaucoup de gens du développement personnel écrivent sur le sujet du bonheur tralala, mais une simple petite minorité qui dit: Il faut agir au lieu de lire pour lire. Je vous salue

  • tofandtef said:

    Tout ce que tu as écrit me semble aller sans dire mais c’est tellement mieux en le disant (et du coup en le lisant :)). Je me retrouve dans ce que tu écris. Lire me rassure, je compulse, je suis avide de connaissance et en revanche tellement peur d’agir… je crois que là je n’ai plus le choix ^^ Il n’empêche que je continuerai ma lecture de temps en temps. Merci pour la qualité de tes écrits !

  • tofandtef said:

    Oh ben zut ! je viens seulement de lire ton article sur le développement impersonnel… mais je ne retire pas mon « merci », il était sincère.

  • Julien (author) said:

    Un immense remerciement pour la chaleur qu’apportent tous vos commentaires. Cet article au ton un peu directif n’est en réalité que le précurseur de deux projets qui trottent dans ma tête depuis plusieurs mois :

    Le premier, j’en parlais dimanche dernier, c’est MindUp, dont la vocation profonde est de nous rapprocher les uns des autres et de passer d’une simple lecture à une implication dans le développement personnel

    Le second, vous en endenterez parlez dans les mois qui viennent. Tout ce que je peux en dire, c’est qu’il aura pour vocation de vous pousser à vivre vos rêves maintenant… Tout cela est très long à préparer :)

    A bientôt!
    Julien

  • Caro said:

    La plupart des personnes pense que Leur solution sera donnée par une tierce personne. Si vous allez chez le psy, vous vous attendez à ce qu’il trouve lui même votre ou vos solutions existencielles. Seulement voilà, il est là, tout comme les coachs, pour vous accompagner. C’est un guide. On pourrait ramener cela à la lecture. Elle nous guide mais c’est à nous de décider de notre vie, de faire en sorte qu’elle change. Chacun est acteur de sa propre vie. Le coaching vise à aider la personne à trouver elle-même les moyens de surmonter ses difficultés, la clé de tous ses maux.

  • Guillaume said:

    Julien je suis complètement d’accord avec toi !
    Il est parfois difficile d’arriver à se dire c’est bon j’ai assez lu sur le sujet, maintenant j’applique les conseils que j’ai lu. On se dit toujours que les autres livres nous apporteront encore plus de connaissances. En fait on s’apercoit qu’ils disent souvent la même chose sous une forme plus ou moins différente.
    Il faut parfois prendre le temps de pauser les livres et d’appliquer les principes à notre vie quotidienne.
    ça me rappelle la citation d’Albert Einstein : « Un homme qui lit trop et qui fait trop peu d’efforts cérébraux prend vite des habitudes de paresse d’esprit. »

  • Catia95 said:

    Voila un article qui a le mérite de nous secouer dans notre passivité :)
    Depuis ma découverte du DP je lis beaucoup sur le sujet mais le passage à l’acte est encore trop limité.Ca a déja eu le mérite de changer mes perspectives mais il manque encore à expérimenter un peu plus et ne pas seulement continuer à engranger de la théorie.

    Merci pour ce petit « sermon » Julien :)(mais je continuerais tt de même à te lire ^^)

  • Charles said:

    D’accord avec toi Julien.

    Faut arrêter de se gaver, et agir. C’est franchement la solution.
    Par contre il faut préparer son action un minimum, c’est pour ça que les articles sont là. Et aussi parce qu’ils motivent, mais pas plus que des résultats concrets ! C’est également pour cette raison que je m’envole pour l’Angleterre!

    Bon j’ai envie d’écrire sur le sujet là, mais ça fait plagiat alors je me tairais :p.

    Sinon ton projet n°2 m’intrigue fortement.

    Au plaisir de te revoir ;)

  • Un peu de lecture | WorldEmotions said:

    [...] Il va falloir songer à arrêter de me lire [...]

  • Marie said:

    Vous confirmez ce que je pense. je me suis intéressée aux livres de croissance personnelle pendant quelques années, pour en arrivé à la conclusion qu’ils étaient redondants. De plus, j’ai réalisé que les réponses que je cherchais étaient en fait à l’intérieur de moi. J’ai au donc choisi de connaître en agissant et depuis ce temps, j’ai repris des forces et je me sens beaucoup mieux. Je me sens en vie, tout est plus simple et plus facile. Je ne suis plus dans la théorie mais dans la réalité. Je prends place dans l’environnement, en agissant on me répond.

Donnez votre avis!

N'hésitez pas à donner votre avis ou à partager vos émotions ci-dessous. Vous pouvez aussi ajoutez un rétrolien sur votre site.