Home » Connexion, Relations humaines

L’usage du nous

15 décembre 2010 6 053 views 5 Comments

Les relations humaines n’ont rien d’une science exacte où tout se met en équation, c’est d’ailleurs ce qui fait toute leur complexité, mais aussi leur charme. L’expérience m’a cependant apprise que les individus les plus talentueux étaient capables, au delà de leur confiance, de créer des connexions puissantes avec n’importe qui uniquement par le biais d’une somme de petits riens, de détails qui ont l’incroyable capacité de rapprocher deux êtres. Chaque semaine, je partagerais donc avec vous l’un de ces petits riens qui pourraient changer radicalement votre rapport aux autres et vous permettre de rapidement vous rapprocher de l’état d’unité tant nécessaire à votre réussite.

Nous allons cette semaine nous intéresser au « Nous », mais commençons par nous focaliser sur la les quatre niveaux sur lesquels  évolue une relation entre deux personne venant de se rencontrer :

  • Niveau 1 : La discussion commence généralement par une somme de clichés et de basiques de conversation sur les sujets les plus basiques (et idiots) du monde. L’exemple caractéristique de cette phase est le temps qu’il fait
  • Niveau 2 : La discussion évolue vers de faits, chacun commence à parler de sa situation personnelle sans entrer dans ses émotions et ses sentiments. C’est par exemple le traditionnel « que fais tu dans la vie ».
  • Niveau 3 : La discussion évolue vers les sentiments de l’un et de l’autre, leurs émotions, leur vécu. La conversation gagne alors en profondeur et l’interet de l’un pour l’autre commence à croitre. Aucune connexion à proprement parler n’est encore créer à ce stade.
  • Niveau 4 : Les deux personnes se sont alors inconsciemment reconnues comme ayant quelque chose en commun et le font valoir en limitant la séparation qui existe entre elles dans leurs paroles. C’est le moment ou elles commencent à parler en utilisant le « nous » pour démontrer le lien qui existe entre elles.

Ce qui m’amène au petit rien de la semaine. Pour créer une connexion et améliorer vos relations humaines, actionnez le subconscient de votre interlocuteur en utilisant prématurément les mots « nous » ou « notre » qui accéléreront votre rapprochement

Si cet article vous a été utile, donnez nous un coup de pouce en le partageant le avec votre entourage en utilisant les liens ci dessous

5 Commentaires »

  • Tweets that mention Les petits riens qui font tout – L’usage du nous | WorldEmotions -- Topsy.com said:

    [...] This post was mentioned on Twitter by N. Pène – Fenice, Dev Perso and Bourg Machinal, WorldEmotions. WorldEmotions said: L’usage du nous: Les relations humaines n’ont rien d’une science exacte où tout se met en équation, c’est d’a… http://bit.ly/gK6KB4 [...]

  • Fajr Breeze said:

    Très bonne réflexion :D
    Elle ne m’a nullement venu à la pensée, merci pour le savoir :)

  • Sophie | Esprit de Succès said:

    Très jolie idée, l’usage du nous !
    Cela me fait penser à la « synchronisation » que l’on pratique en PNL et qui consiste à aller rejoindre l’autre sur son territoire en utilisant le même rythme de parole, la même gestuelle, la même respiration (haute ou ventrale),… tout un tas de choses qui nous mettent au diapason pour créer du lien. :)

  • Nomoto said:

    Très bon ! Et le commentaire de Sophie est intéressant aussi :)

  • admin (author) said:

    @ Sophie : J’y viendrais à ce conseil la, bien que je reprocherais à la PNL d’être de manière générale bien trop compliquée à mettre en pratique. Il est quasi impossible d’être volontairement le miroir de quelqu’un. Cela ne peut être que naturel à mon avis. Le rythme de parole et le vocabulaire sont plus discutables.!

Donnez votre avis!

N'hésitez pas à donner votre avis ou à partager vos émotions ci-dessous. Vous pouvez aussi ajoutez un rétrolien sur votre site.