Home » Headline

Sensualité cubaine à fleur de note

14 novembre 2009 2 860 views No Comment

Débordante d’énergie et d’Niuver-01émotion , Niuver captive par son charme, la beauté de sa voix, et  un univers artistique d’une merveilleuse profondeur.

Loin de la salsa, Niuver emprunte au jazz, à la bossa et aux rythmes cubains d’hier et d’aujourd‘hui. C’est une musicienne métisse ouverte aux autres cultures. Elle recherche la richesse des harmonies et la beauté des mélodies. Mieux vaut laisser au placard les préjugés sur la musique composée par les artistes de l’île de Fidel.

Niuver incarne la sensualité à fleur de note : une voix à la douceur enivrante doublée d’une sympathie contagieuse. La jolie Niuver a déjà eu deux vies en tant qu’artiste. Une première vie dans son pays, Cuba, où elle enseigne le luth cubain, fait ses premiers pas sur scènes avec le groupe Aries et fait de grandes rencontres musicales comme avec Marta Valdès et Pablo Milanès. Une seconde en France, où elle a fait une rencontre déterminante pour sa carrière. C’est sur cette terre d’adoption qu’elle a croisé le chemin d’un de ses compatriotes, Raúl Paz, expatrié lui aussi dans l’Hexagone.

Séduit par l’ensorcelante voix de la jeune chanteuse, il l’invite sur scène à  l’Olympia en 2005 puis au Trianon en 2006 (Paris). Leur amitié et leur complicité musicale les conduisent à travailler ensemble sur le premier album solo de Niuver, « Quiéreme mucho » (sortie prévue le 25 novembre 2009). Son complice Raúl Paz signe plusieurs titres de « Quiéreme mucho » ainsi que la réalisation de l’album. La chanson éponyme, une de ses œuvres, s’affiche comme le titre-phare de l’opus. De son côté, la jeune femme aux yeux rieurs compose des titres plus mélancoliques, plus sensuels, à l’instar de « Esta historia ». Emblème de son entente avec Raúl Paz, « Déjame tu piel » a été écrit à quatre mains. Le résultat est envoûtant. Sur  cet album, d’autres compositeurs latino-américains apportent leurs touches à la sauce cubaine de Niuver : le Péruvien Ulises Piedra, l’Equatorien Edison Pullas, ainsi qu’Osiel Fleitas, Cubain, qui a mis en musique un poème de Pablo Neruda.

Niuver incarne la beauté latine dans toute sa douceur, une émotion extrême qui oscille entre la mélancolie et la joie. Une véritable révélation a venir découvrir le 9 décembre 2009 à 21h au new morning.

ANC’

Si cet article vous a été utile, donnez nous un coup de pouce en le partageant le avec votre entourage en utilisant les liens ci dessous

Donnez votre avis!

N'hésitez pas à donner votre avis ou à partager vos émotions ci-dessous. Vous pouvez aussi ajoutez un rétrolien sur votre site.